Concert conté, Histoires naturelles

Histoires naturelles, petite suite à trois voix d’après Jules Renard

Pour répondre à la consultation « programmation artistique sur les espaces naturels Girondins », et plus précisément pour le domaine de Certes-Graveyron, nous avons imaginé un spectacle qui fait alterner des extraits des Histoires naturelles de Jules Renard, avec la sonate pour violon et violoncelle de Maurice Ravel et la sonatine d ‘Arthur Honegger pour les mêmes instruments.

          Ce spectacle qui marie musique et poésie implique trois artistes : une conteuse, une violoniste, et une violoncelliste, réunies au service d’un dialogue entre musique et texte. Le thème des Histoires Naturelles s’inscrit à l’évidence dans la ligne d’une action culturelle tendant à valoriser le patrimoine naturel, et à en permettre la découverte au plus grand nombre par des voies insolites – par exemple une performance associant plusieurs formes d’expressions artistiques.

Concert classique et poétique :

La forme que nous avons conçue s’articule en deux parties. La première est constituée d’une alternance serrée et rapide de textes et de musique, afin de donner une idée de la diversité des œuvres, en harmonie avec celle du domaine de Certes. C’est une approche que l’on peut qualifier de « pointilliste » : les fragments dits par la conteuse (certains des textes de Jules Renard sont extrêmement courts) sont aussitôt commentés par des interventions musicales incisives, qui donnent une impression de dialogue, d’échange réactif. La deuxième partie, à laquelle la première a en quelque sorte servi de préparation, est pour sa part constituée de l’interprétation intégrale, par les deux musiciennes, des œuvres de Ravel et Honegger. Comme si la poésie de Jules Renard, après avoir éveillé l’esprit à la poésie environnante, faisait place à sa « traduction » à la fois mystérieuse et sensible. Cette structure en deux temps est également motivée par la volonté, qui nous tient particulièrement à cœur, de présenter dans leur intégralité, devant des publics nouveaux où dans des lieux inusités, des partitions importantes et exigeantes, appartenant pleinement au répertoire.